Comment régler efficacement une selle de VTT?

Dans nos ateliers, nous rencontrons des VTTistes qui ont roulé pendant des années sur ce qu’ils pensaient être leur vélo parfait, avec une portée idéale, une selle bien choisie, une forme de guidon adaptée, une fourche parfaitement réglée et des pneus de la dimension adéquate. Pourtant, du jour au lendemain, douleurs et gênes se sont manifestées et seule une étude posturale a pu confirmer si elles venaient ou non du réglage du vélo.

Comment trouver la meilleure position sur son VTT ?

Nos conseils s’adressent ici à la majorité des VTTistes, qui visent avant tout le confort et leurs performances. En règle générale, il est recommandé de commencer avec une selle aussi nivelée que possible sur le dessus. Vous pouvez également consulter notre guide  Il s’agit d’une position de cross-country mais certains VTTistes préfèrent une légère inclinaison arrière pour les tricks ou les descentes assez raides. Attention toutefois, une position trop relevée peut mettre trop de poids sur l’arrière du vélo, réduisant ainsi l’efficacité des suspensions. Vous pourrez toujours affiner les réglages selon vos sensations sur le terrain, qui reste le meilleur révélateur!

Comment connaître la bonne hauteur de selle ?

Une selle de VTT trop haute se remarque tout de suite car on a tendance à basculer sur la selle et à «dépasser» la cheville. De plus, si vous avez des ischio-jambiers courts, une selle trop haute peut causer des tensions musculaires et même des crampes. Une étude a montré qu’une réduction de 5mm de la hauteur de la selle peut réduire la pression de 15 à 20%. La hauteur idéale peut être définie par un calcul simple : longueur d’entrejambe x 0,885 = la distance entre l’axe du pédalier et le creux de la selle.

Pour des sorties XC ou All-Mountain qui comportent d’importantes sections de pédalage, la hauteur obtenue ainsi est correcte. Mais pour des pratiques engagées en descente (DH/Freeride), cette hauteur doit être légèrement abaissée. Encore une fois, la vérité du terrain et vos sensations vous aideront à affiner votre réglage. Bien sûr, il est essentiel d’effectuer ses réglages avec le même équipement et notamment les chaussures.

Comment déterminer l’avancée ou le recul de selle ?

Comme sur les modèles route, les rails des selles VTT portent des inscriptions graduées qui indiquent la plage de réglage disponible pour la faire avancer ou reculer sur le chariot de la tige. Le recul de la selle est souvent négligé en VTT. Vous pouvez vous rendre compte de l’avancée ou du recul idéal en faisant un petit test avec un fil à plomb, comme pour le réglage d’une selle de route. L’amplitude détermine non seulement votre puissance de pédalage, mais aussi votre confort.

NB : il est impératif de ne pas sortir des graduations maximales car cela risquerait de tordre rapidement le chariot de la selle.

balade en vttQuelle inclinaison pour votre selle VTT ?

L’inclinaison de la selle joue un rôle très important en VTT. Associée à un bon réglage du poste de pilotage, elle joue directement sur la mobilité du tronc et donne ainsi une meilleure agilité, du calage au pédalage en côte ou en franchissement. Une inclinaison du bec vers le bas permet de soulager la zone périnéale et d’être mieux calé sur la partie arrière de la selle : une telle position convient bien aux pratiques qui empruntent des portions roulantes et montantes (XC, All-Mountain). Néanmoins, un selle trop inclinée engendrera un appui trop important sur les poignets. Seules quelques heures de roulage vous permettront de confirmer la bonne inclinaison de votre selle. À l’inverse, un bec de selle légèrement incliné vers le haut est mieux adapté pour les descentes.

Réglage de selle : les différences homme/femme

Comme sur Route, les selles de VTT diffèrent en fonction du sexe de la personne. Les femmes ont toujours besoin d’une selle un peu plus large avec un creusement au niveau du périnée. Il nous arrive fréquemment dans nos ateliers de proposer une inclinaison du bec vers le bas, qui limite la pression sur les parties sensibles. Beaucoup de femmes apprécient ce confort supplémentaire (mais pas toutes ! Tout dépend de la morphologie).

Comment déterminer la cause de douleurs ?

Il est important de préciser avant tout qu’un bon réglage de selle est indispensable, mais qu’il est susceptible d’évoluer en fonction de vos progrès et des chemins empruntés. Au niveau de l’assise, les douleurs communément rencontrées par les VTTIstes se situent sous les ischions – les os du bassin en contact avec la selle – et sous la zone périnéale. Dans ce dernier cas, l’utilisation d’un modèle doté d’une ouverture ou d’un canal central est préférable pour soulager le périnée d’un appui douloureux. Dans le cas de douleurs aux ischions, il se peut que votre selle ne soit pas adaptée à votre largeur de bassin. Enfin, il existe des selles VTT rembourrées avec des inserts en gel, d’autres qui intègrent des suspensions (élastomère) qui améliorent l’amorti et soulage l’appui.

Tous nos guides et tutoriels