Barre protéinée et boisson énergisante : comment choisir et gérer sa nutrition sportive ?

Nutrition avant l’effort : augmenter ses réserves énergétiques


Il est essentiel d’augmenter ses réserves d’énergie durant les 3 jours précédant une épreuve sportive. Cela permet d’améliorer sa résistance et son endurance tout en facilitant la récupération. Pour cela, il est conseillé d’utiliser des boissons contenant des antioxydants, comme les boissons Overstim’s.  Il suffit de diluer chaque jour 150 g de poudre dans 1,5 L d’eau et boire par petites gorgées tout au long de la journée.

Pendant les entraînements, il est possible d’opter pour une collation protéinée sous forme liquide, tôt le matin avant l’entraînement, à l’heure du déjeuner ou en fin de journée.

Le dernier repas avant la course doit être à la fois énergétique et digeste. L’idéal est de le compléter, 1 h 30 avant l’effort, avec une collation facile et rapide à digérer de type Gatosport ou Spordej’ qui permettra de donner au corps l’énergie progressive dont il aura besoin.

boisons energetiques competition velo

Nutrition pendant l’effort : boissons énergétiques et hydratantes


Efforts intenses ou inférieurs à 3 heures

Pour ce type d’effort, il faut opter pour une boisson énergétique isotonique et sans acidité, comme l’Hydrixir, qui agira de façon progressive et maintiendra une bonne stabilité de la glycémie. Il est recommandé de boire dès le début de l’effort puis régulièrement par petites quantités toutes les 10 mn.

Efforts longs, supérieurs à 3 heures

Pour les courses d’endurance, il est impératif d’hydrater et de multiplier les apports en énergie. Il faut donc une boisson comprenant : des glucides, des protéines et des BCAA, du calcium et magnésium, des antioxydants (pour éviter les crampes, des vitamines B1, B6 et C).

Les gels énergétiques

Les gels énergétiques peuvent être consommés pour tous types d’efforts. Ils réduisent la fatigue et donnent un « coup de fouet ». Ils doivent être pris toutes les 45 mn à 1 h et suivis d’une à deux gorgées d’eau. Les gels antioxydants sont quant à eux destinés à prévenir les perturbations musculaires et doivent être consommés avant l’effort.

Les barres solides : en complément des boissons

Les barres solides renforcent l’action des boissons et gels tout en permettant de varier les saveurs.

boissons de recuperation

Nutrition après l’effort : faciliter sa récupération


La phase de récupération ne doit pas être négligée. Pour cela, il est conseillé de consommer des boissons de récupération spécifiques. Elles associent glucides et protéines qui permettent de recharger les batteries et maintenir la masse musculaire.
Ces boissons sont à consommer le plus tôt après la fin de l’effort.

Enregistrer

Conseils d’hydratation durant votre sortie


Restez régulier sur votre fréquence d’hydratation, ne cherchez pas à économiser votre eau et buvez ! Peu importe la typologie du parcours, il est conseillé de boire 1 gorgée environ toutes les 10 minutes.
– Prenez garde également de tempérer votre boisson, elle ne doit pas être trop froide pour ne pas prendre le risque d’avoir des problèmes gastriques et des maux d’estomac qui gêneront votre respiration.

Pour plus de conseils et d’informations pour vous hydrater, rendez-vous sur notre blog afin d’y suivre le guide complet.