Choisir sa selle de vélo

Quelle que soit votre pratique (route, VTT ou urbain), la selle de votre vélo joue pour beaucoup dans votre confort. Si elle est mal adaptée et la cause de douleurs, elle peut vous contraindre à raccourcir vos sorties, ou carrément vous empêcher de toucher à votre vélo pour un temps. En bref, elle influencera directement le plaisir que vous aurez à rouler !
S’il n’existe pas de selle miracle assurant le confort de toutes et tous, certaines sont plus ou moins adaptées à chacune et chacun. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte dans le choix d’une selle de vélo confortable (la position du cycliste, sa morphologie, son type de pratique…), que nous détaillons ici. Nous vous proposons aussi de faire le point sur les nombreux standards qui existent sur le marché.

Faire le choix d’une selle vélo adaptée à sa morphologie

Les selles pour femmes et hommes

Selle vélo route FabricLa selle est un des trois appuis sur lesquels repose le cycliste sur son vélo, et de loin le plus sensible. Précisément, ce sont les os du bassin appelés ischions qui sont en contact, et peuvent provoquer des points de pression douloureux sur la selle, à la longue. Selon le sexe, l’anatomie du bassin diffère : le bassin est généralement plus large chez la femme, et les ischions sont donc plus écartés. C’est pourquoi les selles de vélo qui leur sont destinées sont spécifiques et plus larges.
Dans une même logique, il n’est pas rare de trouver un modèle de selle pour homme proposé en plusieurs largeurs, pour mieux convenir aux différentes morphologies. Les pratiquants dotés d’un bassin étroit privilégierons une version large de 130 mm, et moins. Pour des pratiques sur route ou VTT, les largeurs de selle peuvent aller jusqu’à 155 mm. Et les selles des vélos de ville s’élargissent encore, l’appui étant plus reculé.
Les selles de vélo pour femme sont aussi plus courtes, pour éviter les points de pression gênants sur les parties génitales, en assurant de bien caler l’assise sur l’arrière de la selle.

Les études posturales aidant au choix d’une selle de vélo

Pour le cycliste, faire le choix d’une selle de vélo confortable, c’est aussi prendre en compte sa propre souplesse de bassin, et sa tendance à bouger ou non dans le geste de pédalage.
Parmi les spécialistes des selles de vélo, certaines marques ont catégorisé leurs modèles d’après des études posturales, qui peuvent aider pour trouver une selle adaptée à son morphotype. C’est le cas de Fizik avec son Spine Concept, de l’IDMatch de Selle Italia, de Prologo, de PRO…

Les différentes selles de vélo en fonction des types de pratiques

Généralités et description d’une selle

Outre sa longueur et sa largeur, une selle de vélo se définit aussi par son profil plus ou moins arrondi. Par habitude, on distingue trois formes : les selles arrondies, les selles plates et les profils intermédiaires ou légèrement arrondis.
Le choix d’une forme de selle particulière se fera en fonction de votre pratique, de votre niveau de pratique (durée et intensité des sorties) et de votre postion sur le vélo, autant de données liées. Pour des sorties intensives sur route, on appréciera les selles plates favorables aux changements de position réguliers. Si votre posture est plus redressée ou moins sportive (cyclotourisme, urbain), une selle arrondie à l’arrière conviendra mieux car votre appui est plus reculé. Les selles à profil intermédiaire sont intéressantes pour être un entre-deux polyvalent.
La coque d’une selle peut aussi être pleine, légèrement creusée au centre, ou même ouverte. Ces derniers types de selle sont utilisés pour soulager la zone périnéale d’appuis prolongés potentiellement douloureux.

Faire le choix d’une selle de vélo route confortable

Tout dépend de votre niveau de pratique ! Les cyclistes exigeants et confirmés choisiront une selle plutôt plate et étroite pour ne pas risquer de frotter l’intérieur des cuisses lorsqu’ils pédalent à forte intensité. Les pratiquants plus endurants, ayant une posture plus redressée, préfèreront une selle arrondie assez large pour mieux supporter la pression sur l’arrière de la selle.
On signale le cas spécifique des selles de triathlon, qui présentent un nez court pour éviter les pressions gênantes sur les parties génitales, la position du “bec de selle” étant prolongée dans ce type d’effort, sur le milieu et l’avant de la selle.

selle vtt fabricChoisir sa selle VTT

Les caractéristiques des selles VTT se confondent assez avec celles des modèles route, leur construction étant généralement plus robuste. Des selles arrondies, plates, creusées ou ouvertes sont aussi proposées, qui seront à choisir selon votre pratique.
Pour les pratiques VTT loisir au long cours, comme les sorties All Mountain à la demi-journée ou à la journée, on se dirigera plutôt vers une selle arrondie assez large, qui soulagera au mieux l’appui sur les longues sections de pédalage. Pour les pratiques plus intensives, les selles semi-arrondies sont un bon compromis, les selles étroites et plutôt plates peuvent être utilisées en XC.

Le meilleur confort des selles de vélos urbains

Le cas des selles qui équipent les vélos urbains est à distinguer des autres, puisque le confort doit être leur qualité première, les selles route ou VTT étant plus conçues dans une perspective de performance, avec le poids comme critère majeur de sélection.
Ces selles sont généralement plus larges (bien au-delà de 150 mm) pour mieux répartir la pression de l’appui sur l’arrière de la selle, puisque la position commune des cyclistes des villes est bien redressée.
Elles intègrent quelque fois des ressorts (élastomères ou métalliques) à leur structure pour bien préserver l’assise des vibrations inconfortables.

Les matériaux des selles de vélo

Le matéria de la coque et des rails, le type de rembourrage et de revêtement influencent le confort d’une selle de vélo, et déterminent en grande partie leur prix.

Les matériaux des rails et de la coque

Les selles de vélo utilisent des rails de différents matériaux qui déterminent leur flexibilité, leur capacité à filtrer les vibrations, et donc leur confort.
Les rails peuvent être en acier, en aluminium, en carbone, en titane et la coque en carbone, aluminium, fibre de verre, plastique, matériaux composites… En fonction de son budget et selon sa recherche de performance ou de confort, le cycliste ira vers l’un ou l’autre : vers le carbone pour sa légèreté et sa nervosité ou vers l’acier pour sa souplesse, par exemple.
Les marques de selles vélo ont l’habitude de développer leurs propres alliages de matériaux, qui reçoivent des appellations propres, peu explicites : rails Nack (carbone), Kium (aluminium), Tirox (acier).
Dans le cas des selles de vélos urbains, on précise à nouveau que des ressorts peuvent être intégrés à la structure des rails : ils peuvent être dans le même métal que les rails, ou en élastomère.

Le rembourrage

Le rembourrage est la couche intermédiaire, située entre la coque et le revêtement extérieur, qui conditionne la dureté de l’assise, et donc son confort. Une idée reçue serait de penser que plus une selle est rembourrée plus elle est confortable, mais ce n’est pas si simple : les selles dotées d’un rembourrage important mais trop mou peuvent se révéler très inconfortables dans la durée.
Aujourd’hui, des rembourrages en mousse à densité variable sont privilégiés : plus ferme sur l’arrière de la selle et plus souple à l’avant pour soulager les parties génitales.
Des rembourrages en gel peuvent aussi être intégrés.

Le revêtement

Le revêtement des selles de vélo peut aussi varier, entre les matières microfibres, les tissus synthétiques… Les selles en cuir sont particulièrement appréciées, sur les vélos urbains notamment, pour le style qu’elles accordent ! Le cuir est surtout très confortable car il s’agit d’une matière vivante qui s’adapte à votre propre assise, après un temps de rodage.

 

Fabric CELL: The World’s Most Comfortable Saddle? from Fabric Cycling