Quel vélo pour les débutants ?

Il n’y a pas d’âge pour commencer la pratique du vélo de route !
Certains peuvent s’y mettre dès l’enfance ou l’adolescence en club, pour découvrir un sport qui les passionne ; d’autres pourront commencer à rouler plus tard, pour entretenir leur forme, exploiter à fond des prédispositions méconnues jusqu’alors, ou simplement profiter de belles balades en montagne. Ce sport a l’avantage d’être peu traumatisant, peu source de blessure, et de pouvoir être pratiqué tout au long de l’année, avec un peu de motivation !
Pour débuter dans de bonnes conditions et ne pas être découragé par une position inconfortable, le choix de son premier vélo de route est essentiel, puisqu’il déterminera en grande partie le plaisir que vous aurez à rouler, et influencera votre envie d’y retourner et de progresser.
L’offre des marques de cycles est dense, et l’acte d’achat d’un vélo de route n’est pas non plus neutre sur le plan économique, c’est pourquoi nous vous invitons ici à vous poser les bonnes questions pour être sûr de choisir le vélo dont vous avez besoin !

Quel budget envisager pour l’achat d’un vélo de course ?

Actuellement, la fourchette des prix pour l’achat d’un vélo de route neuf est comprise entre 600 € et 8000 €, voire davantage. Ces montants n’étant pas anodins, il est important de comprendre comment sont construites les gammes et d’identifier les principaux marqueurs de différenciation. Le matériau du cadre, des roues et le niveau de gamme du groupe (les composants pour le freinage et la transmission) feront vite grimper les prix.

velo carbone cannondale synapse

Carbone ou aluminium ?

L’utilisation ou non de carbone dans la conception du cadre est un premier critère de sélection. Les vélos en carbone présentent de nombreux avantages comparés aux vélos en aluminium : plus légers, plus rigides, confortables et dynamiques, ils sont aussi plus chers. On peut situer autour des 1500 € le prix minimal pour l’acquisition d’un vélo neuf en carbone. Le type de fibres utilisé et la manière avec laquelle elles sont travaillées explique en partie qu’on puisse trouver de grands écarts de prix entre deux vélos en carbone.
Dans la plupart des cas, pour une découverte du vélo de route, on conseillera plutôt l’achat d’un bon vélo en aluminium, aux alentours des 1000 €. À ce niveau de prix, la plupart des modèles ont déjà une fourche en carbone, pour mieux amortir les vibrations, et assurer au cycliste un bon confort sur la route.
Franchir le pas pour un modèle en carbone pourra toujours se faire par la suite : le changement n’en sera que plus plaisant et motivant !

Pour quelle type de pratique ?

En fait, qu’il s’agisse du matériau ou de l’allure de votre futur vélo, votre choix dépendra de ce que vous souhaitez en faire ! Posez-vous la question des fréquences de vos sorties et de leur intensité.
Dans le cadre de sorties très occasionnelles, un vélo en aluminium suffira amplement. Si plusieurs sorties hebdomadaires sont envisagées, assez intensives et sur des parcours difficiles, la légèreté, le confort, le rendement et le dynamisme supérieurs des vélos en carbone seront sans doute préférables, sous peine de gâcher votre plaisir… Mais tout reste une question de budget !

On ne choisit pas non plus un vélo identique pour la compétition ou pour de simples sorties de loisir. La géométrie du cadre est ainsi à surveiller, puisque vous trouverez des modèles avec des lignes taillées pour la performance, qui détermineront une position plus aérodynamique, plus couchée sur le cintre, adaptée pour des sorties fréquentes à haute intensité. Vous trouverez aussi des vélos très confortables, qui proposent une position plus redressée grâce au cadre doée d’une hauteur de douille de direction plus importante. Ces vélos, souvent issus des gammes “Endurance” des marques, sont à privilégier pour une pratique cyclotouriste ou longue distance.

Le choix du bon vélo passe évidemment par le choix d’un modèle à votre taille. Il existe des vélos de route pour les adolescents, et la plupart des modèles pour adultes sont proposés en quatre à cinq tailles. C’est la longueur du tube de selle qui détermine la taille d’un vélo de route ; elle se choisit en fonction de votre taille et de la longueur de votre entrejambe.

Quel braquet choisir ?

Aujourd’hui, la plupart des vélos de route neufs sont équipés de pédaliers à deux plateaux, à l’exception de quelques modèles d’entrée de gamme proposés avec des triples, qui permettront de passer sans problème toutes les côtes !
Si la question du pédalier n’est pas absolue, puisque vous pourrez toujours en changer, sachez qu’il existe trois types de pédalier : les modèles dits compact (34/50 dents), semi-compact (36/52) et double (38 ou 42/52). On conseillera aux débutants d’opter pour un pédalier compact avec une combinaison de plateaux de 34 et 50 dents, pour plus de sécurité dans les montées. Les cyclistes confirmés choisiront entre un semi-compact ou un pédalier double.

Du côtés des cassettes et dérailleurs arrière, les évolutions récentes offrent des possibilités de grands pignons en 28, 30 voire 32 dents, qui permettent d’obtenir des braquets aussi développés avec deux plateaux qu’auparavant avec un triple plateaux, avec l’avantage d’une meilleure ligne de chaîne (moins de frictions et d’usure, donc meilleur rendement) et d’un gain de poids non négligeable.

Les freins à disque sur les vélos de route

La question du système de freinage sur les vélos de route fait l’actualité depuis quelques années, et pose un débat jusqu’au sommet des instances du sport cycliste (UCI). De fait, de plus en plus de vélos de route neufs sont proposés avec des freins à disque, et beaucoup de modèles le sont au choix en version “Disc” ou à patins traditionnels.
S’ils sont légèrement plus lourds et plus chers que les freins sur jantes, les composants des freins à disque ont l’avantage de raccourcir les distances de freinage et d’être aussi efficaces sur route sèche que mouillée !

Tous nos guides et tutoriels