Régler les freins sur des vélos anciens

La réparation de l’ancien vélo depuis longtemps oublié à la cave, la remise à neuf d’un vélo d’occasion à la mode vintage… Les raisons ne manquent pas qui peuvent amener un cycliste à toucher au réglage des freins d’un vélo ancien. Certains systèmes de freinage utilisés par le passé font clairement penser au matériel d’aujourd’hui, mais d’autres ont carrément disparu du marché, et ne sont plus que des pièces rares prisées des collectionneurs !
Ultime Bike vous propose ici d’évoquer ces freins vélo du passé, comme les systèmes Caliper et les étriers à tirage central d’origine, ou les fameux freins Delta de Campagnolo… On vous explique leur mécanisme et on vous donne quelques conseils pour vous aider à bien les régler.

Montage et réglage des freins d’un vélo ancien

Quelles que soient les raisons qui peuvent pousser à rénover un vélo ancien, il ne faut pas perdre de vue qu’il se destine à rouler, et doit pouvoir s’arrêter sans problème. Même s’il peut être une véritable pièce de musée, ce vélo doit être équipé d’un système de freinage efficace, et pas seulement original. On recommande donc d’inspecter très soigneusement l’état des pièces servant au freinage, en particulier celui du câble et des patins, et ne pas hésiter à en changer si besoin. On peut aussi commencer par vérifier l’état de la jante, pour mettre à jour un possible voile, avant de régler son frein.
Pour certains modèles, on retrouvera des pièces, étriers et leviers en piteux état, usés par des dizaines d’années d’inactivité. On pourra les démonter et les nettoyer en usant des grands moyens ! Des bains au vinaigre d’alcool peuvent être efficaces pour éliminer les traces de rouille.
Nettoyées et bien séchées, ces pièces peuvent être remontées en utilisant des doses de graisse sur les parties les plus sensibles, comme les points de pivot, les points de fixation, et quelques gouttes de lubrifiant pour la gaine.

Les freins vélo au début de l’histoire du cycle : freins à patins, à rétropédalage, à tringles

Depuis les débuts de l’histoire du cycle à la fin du XIXe siècle, et jusqu’à aujourd’hui, les fabricants ont rivalisé d’ingéniosité pour trouver des systèmes toujours plus sécurisants et fiables, simples à utiliser et à régler.
Dès les origines, les bicyclettes sont équipées au moins d’un frein, souvent à patins à l’avant. Au début du XXe siècle, le frein à patin, l’ancêtre de celui que l’on connaît tous, est déjà très populaire. Le premier système à rétropédalage est breveté en 1903 par l’Allemand Ernst Sachs, qui connaît un grand succès car il est plus fiable et plus robuste. Preuve de leur robustesse, ces freins à rétropédalage équipent les vélos utilisés par les soldats des armées européennes. C’est aussi le cas des freins à tringles, visibles notamment sur les vélos Bianchi fournis à l’armée italienne au début du XXe.
Les freins à tringle ont complètement disparu aujourd’hui, au contraire des freins à rétropédalage et des freins à patins. Ils n’étaient pas actionnés pas des câbles mais par un ensemble de tringles et de pivots, commandés par une barre au niveau du guidon.

Les freins Caliper d’époque

Description du frein Caliper classique

Le frein Caliper est un frein à tirage latéral composé de deux bras asymétriques, fixé au niveau de la tête de fourche à l’avant et sur le pont reliant les haubans, à l’arrière. Il fonctionne avec un seul pivot.
Il n’est pas rare de retrouver sur des vélos anciens des freins Caliper de marque Weinmann ou Mafac.

Réglage d’un frein Caliper

Le réglage d’un frein Caliper classique est assez simple, mais peut être rendu difficile et répétitif, car l’étrier a tendance à se décentrer facilement à l’usage.
Après avoir vérifié le voile de la roue et bien centré l’étrier, on procède au réglage de la tension du câble. Pour cela, on s’assure que la molette de réglage au niveau de la butée de gaine est vissée, et on libère le câble de la vis serre-câble : le câble est alors totalement détendu. D’une main, on rapproche les mâchoires de l’étrier contre la jante, on tire sur le câble, que l’on vient pincer avec la vis serre-câble. Ensuite, en fonction du ressenti du levier – certainement trop dur – on peut ajuster facilement la tension avec le régleur sur la butée de gaine, pour assouplir la course du levier.
Le réglage du frein Caliper classique peut être finalisé en ajustant la hauteur des patins, qui doivent bien toucher la jante, sans risquer de toucher le pneu. On les positionne en les centrant sur la surface de la jante.
Enfin, on termine en vérifiant le centrage de l’étrier et en l’ajustant si besoin.

Les freins à tirage central

Description du frein à tirage central

Le frein à tirage central est l’ancêtre du frein à patins moderne. On peut les retrouver sur les vélos de course des années 1950-1960, sur les vélos demi-course et sur certaines randonneuses d’époque.
Popularisé par la marque française Mafac, le frein à tirage central est construit avec deux bras symétriques, avec un cavalier qui les relie, et un support qui connecte le cavalier au câble principal. Il est installé sur le point de fixation sur la tête de fourche (avant) ou sur le pont des haubans (arrière). Ce frein a la particularité d’utiliser des butées de gaine directement intégrées à la structure du cadre, sous la potence à l’avant et sous la tige de selle à l’arrière.

Réglage d’un frein à tirage central

Le réglage d’un frein à tirage central commence par l’opération de centrage de l’étrier sur le pneu.
La position des patins ne doit pas être trop haute sur la surface de la jante, car ils risqueraient de toucher le pneu, le mouvement du bras de l’étrier allant vers le haut à chaque action du levier. On recommande donc de positionner la ligne basse du patin au niveau de la ligne basse de la surface de freinage de la roue. On précise que sur ce type de frein, les patins d’origine ne peuvent se régler qu’en hauteur.
Pour connecter le cavalier au câble et ajuster la tension de ce dernier, on commence par le détendre via la molette de réglage sur la butée de gaine. Une fois le câble principal passé à l’intérieur du support, et le cavalier maintenu dessus, on peut rapprocher les patins contre la jante en bloquant les bras de l’étrier avec une sangle ou un collier de serrage. On peut alors pincer le câble principal grâce à la vis du support, au moyen d’une clé plate. Selon le ressenti du levier – trop dur ou trop mou – on peut ajuster la tension du câble avec le régleur sur la butée de gaine.
On peut finaliser le réglage de son frein à tirage central en vérifiant le centrage de l’étrier : les deux patins doivent toucher la jante en même temps.

Les freins Delta

Description du frein Delta

Les freins Delta ont été introduits par Campagnolo en 1985. On pouvait les retrouver sur certains vélos de course haut de gamme. Ils ont notamment équipé les vélos (course et contre la montre) utilisés par l’Américain Greg LeMond lors de son troisième Tour de France victorieux (1990).
Plus du tout fabriqués, les freins Delta sont devenus très rares aujourd’hui, mais restent très appréciés pour leur esthétique moderne et futuriste !
Ce frein à tirage central est fixé sur un point de la tête de fourche (avant) ou au niveau des haubans (arrière). Il enferme un mécanisme à parallélogramme, qui permet aux patins de toucher la jante à chaque action du levier.

Tous nos guides et tutoriels